AFBH-éditions de Beaugies 
AFBH

Les jeudis du Songeur

Depuis début 2014, j’ai proposé à votre lecture ces textes, que j’appelle « songes », dans la rubrique intitulée « Les Jeudis du Songeur. »

Il s’est agi pour moi d’inviter mes amis à partager ma rêverie de la semaine, grave ou espiègle selon les cas. Car le mystère du monde, des choses, des êtres, me laisse toujours songeur. « Nous sommes faits de l’étoffe de nos rêves » dit Shakespeare. Je prends ce mot au sens large de méditation sur tous les sujets qui traversent journellement la conscience humaine. Songer, c’est être traversé.

Un rien suffit, et nous voilà vaguement saisis d’un « arrêt-sur-pensée », comme on parle d’arrêt-sur-image… On ne pense pas encore, au sens rigoureux du mot. Mais ces songes sont comme des préludes de la pensée. Un rien suffit souvent : une phrase dont le sens revit, la résurgence d’émotions oubliées, des nostalgies sans objet, une larme d’admiration, le délire d’un fantasme, quelques humeurs critiques, une clarté didactique sur un thème donné, et toujours le vertige qui revient face à la destinée des hommes.

Mais à peine éclose, la rêverie s’estompe. Ces vues fugaces d’un moment, j’ai voulu les écrire et les fixer en de brefs éditoriaux inactuels. Peut-être ceux-ci parleront-ils aux amateurs qui, de passage, souhaitent les accueillir et partager.

J’écris ce que je songe pour donner à songer.

La deuxième saison des jeudis du Songeur a repris en septembre 2014.

Au cours de l'été 2015, le Songeur a été victime d'un « burn out », tempéré d’humour, qui n’était qu’un petit passage maniaco-dépressif comme en vivent les artistes, les politiques, les militants…

La troisième saison des jeudis du Songeur a repris fin septembre 2015.


Les meilleurs Songes ont été retravaillés par le Songeur, puis classés et ont été publiés aux Éditions de Beaugies sous le titre la Larme de Rubinstein.


La quatrième saison des jeudis du Songeur a repris début octobre 2016.