AFBH-Éditions de Beaugies 
AFBH

BIOBIBLIOGRAPHIE (Bruno Hongre / François Brune)

Il s’agit là d’une brève chronologie des divers ouvrages que j’ai écrits au fil des années, sous l’une ou l’autre de mes signatures (B.H. pour les textes didactiques, F.B. pour les essais ou récits). Elle complète ma notice sur Wikipédia. Je souligne les œuvres officiellement publiées, qui font l’objet de présentations détaillées dans les blogs que je tiens depuis 2008. On peut aller directement sur ces ouvrages en cliquant sur les titres.

1940-1957

Naissance à la campagne à Beaugies-sous-Bois. Études en internat. Bac Math-Élém.

1960-1968

École des Hautes Etudes Commerciales (diplôme HEC obtenu en 1964). Décision de reconversion comme professeur de français. Licence de lettres modernes (1966), Agrégation (1968). Nomination au Lycée de Sèvres (1968... jusqu’en 2000).

  • Ces années de formation ont vu naître et s’affirmer mon désir d’écrire. Pour toutes précisions, voir Itinéraire d’un écrivain (1) et Itinéraire d’un écrivain (2). Mon premier texte notable sera le mémoire intitulé : « Romantisme et Narcissisme » (DES, 1967).
    • 1968-1975

      Parallèlement à mon enseignement, je rédige pour le « Centre International d’Études Pédagogiques » de Sèvres un certain nombre d’études et dossiers, signés Bruno Hongre, qui seront diffusés dans les Services culturels des ambassades de France :

      N.B. Des extraits de ces textes seront prochainement à lire dans la rubrique Archives.

      1975

      Première publication officielle (pour « grand public »). Il s’agit du récit satirique :

        Les Mémoires d'un futur président
      • Mémoires d’un futur président (Olivier Orban). Ce livre est d’abord paru en feuilleton dans le journal Combat (été 1973), sous la signature François Brune, créée à cette occasion. Le titre s’explique par la composition de l’histoire : un jeune ambitieux, convaincu que « Gouverner c’est parler », raconte à son ami comment il parviendra au sommet de l’État par l’habileté de sa rhétorique. « Je commencerai dans les affaires », dit-il, puis, se prenant au jeu, il se met à évoquer au passé sa carrière politique à venir. Il montre comment son verbe triomphe à tous les échelons, faisant tourner à son avantage les situations les plus scabreuses. Il relate ainsi ses « Mémoires » de futur président, lesquels s’achèvent par un recueil des citations historiques qu’il lègue à la postérité.

      (suite...)