AFBH-Éditions de Beaugies 
AFBH

Biobibliographie (suite)

Le Rappel

2013

Après avoir publié Le Songe des Arbres et la Rumeur qui passe (Éditions de Beaugies, novembre 2012), j’ai poursuivi l’édition de mes livres « oubliés » ou inédits.

Ce fut d’abord la mise au point d’une fiction méditée depuis longtemps : Le Rappel (Éditions de Beaugies, printemps 2013), un récit quelque peu cauchemardesque, qui donne à réfléchir sur le mystère des temps que nous vivons.


L'inscription de Benjamin

Puis ce fut, en novembre 2013, la parution aux Éditions de Beaugies de L’Inscription de Benjamin (200 pages), une œuvre dont la genèse remonte à un quart de siècle et que j’ai longuement mûrie avant d’aboutir à sa forme originale (narration dialoguée).

Ces deux livres, qui existent enfin, sont lus et appréciés pour ce qu’ils sont, même si leur public est limité (aucun critique, malgré mes envois et la présence d’un ISBN sur ces ouvrages, ne parle de livres diffusés seulement par correspondance). Mais l’important reste que ces livres vivent, par et pour les « happy few » pour qui j’écris.



2014

Deux innovations ont marqué l’année 2014 :

  • La publication d’un feuilleton en 25 épisodes, au cours de l’été, Le Cérébro-Scripteur, qui fut bien suivi, apprécié, et demeure disponible aux Éditions de Beaugies (7€ pour 134 pages, port compris !).
  • La parution, dès le mois de février, des « jeudis » du Songeur. Cet éditorial hebdomadaire, mais indépendant de l’actualité, avait pour objet d’animer notre site… en profitant du fait que l’auteur est encore vivant ! En vérité, je n’ai pas eu besoin de me forcer pour nourrir cette rubrique : il se trouve que « je songe » depuis toujours, ayant une nature plutôt contemplative. Par rapport à un ouvrage dûment composé, le « songe » est un forme de « pensée en liberté », qui se donne libre cours dans la clairière des jeudis. Au fil de mes promenades de rêveur solitaire, toutes sortes de thèmes me traversent l’esprit : c’est donc l’occasion de les coucher brièvement sur le papier, à l’attention de ceux qui ont envie de cheminer avec moi. J’en ai donné l’esprit dans le « Jeudi n°7 », qui a pour titre : « Le « je dis » du Songeur »…

(page précédente...)        (page suivante...)